Menu Fermer

Anniversaire – Le bagad Boulvriag soufflera ses 25 bougies en 2020

Les 25 ans du bagad, le concours de Brest 2020, la création d’un nouveau drapeau… durant l’assemblée générale du bagad Boulvriag qui s’est tenue le 13 octobre dernier, de nombreux projets ont été évoqués.

AG du bagad Boulvriag, 13 octobre 2019

Dimanche 13 octobre, le bagad Boulvriag a tenu son assemblée générale dans ses locaux de Koz Kastell ; une quarantaine de personnes étaient présentes dont, Guy Cadoret, le maire de Bourbriac et de nombreux sonneurs du bagad et du bagadig.

Après avoir fait le bilan d’une année riche en événements, avec notamment le maintien du bagad en première catégorie, la création de son site internet et de sa page Wikipédia, Dominique Roué, le président du bagad a évoqué les projets à venir.

En octobre 2020, le bagad Boulvriag fêtera ses 25 ans, une date importante dans l’histoire du bagad qui sera célébrée avec un grand fest-noz. En coulisse, on parle d’inviter Soldat Louis mais rien n’est encore arrêté.

Brest 2020

En attendant cette date, d’autres rendez-vous sont déjà programmés : la première manche du concours des bagadou de 1ère catégorie, à brest le 16 février. « Le concours de Brest, c’est presque demain », note Cédric Le Bozec, le penn-soner du bagad. « Il va y avoir beaucoup de travail et dès novembre il va falloir s’organiser pour préparer la compétition. »

D’ici Noël, 2 dates sont à retenir : le 23 novembre, le bagad sera à Plounévez-Quintin pour les 10 ans de Jean-Elie Legoff et Yannick Kerjean, le couple de sonneurs qui vient renforcer le bagad lors des concours de bagadou, et le 21 décembre, le bagadig sera au chalet de Noël de Bourbriac. Quid du traditionnel fest-noz de novembre ? « L’année dernière, le fest-noz de novembre était déficitaire ; cette année nous ne pouvons pas nous permettre de perdre des sous et c’est pourquoi nous n’organisons pas de fest-noz cet automne », explique le président du bagad.

Pour le début de l’année 2020, on peut déjà noter la répétition public du bagad, le 15 février, avant le concours de Brest.

Une réorganisation interne

D’autres projets sont aussi dans les tuyaux comme la réalisation d’un nouveaux CD reprenant les suites présentées aux concours des bagadou et la création d’un nouveau drapeau. Mais le plus important est sans doute la réorganisation interne du bagad : « Avec la croissance du bagad et du bagadig, je ne peux plus tout faire », confie Dominique Roué. « Il y la gestion administrative, l’organisation des manifestations, les animations, la communication… Nous allons créer des commissions et désigner des responsables pour chaque secteur. » Au préalable, le bagad se réunira vendredi 8 novembre pour élire son nouveau bureau.