Menu Fermer

Pandémie – Benoit Quefellou : « il faut attendre de voir comment ça va se passer »

Benoît Queffelou
Benoît Queffelou, le nouveau pen sonner du bagadig Boulvriag

Sonneur et professeur de bombarde au bagad Boulvriag, Benoit Quefellou devait reprendre la direction du bagadig Boulvriag courant mars ; la crise sanitaire en a décidé autrement.

« Le bagadig avait 2 concours de prévus ce printemps : le concours départemental de 5ecatégorie, le 21 mai à Binic et le concours de 5ecatégorie, le 14 juillet à Carhaix ; je devais démarrer les répétitions d’ensemble courant mars et le début du confinement a tout arrêté. Je n’ai jamais réuni les sonneurs du bagadig ».

« Heureusement, ils ont toujours leur cours d’instruments, des cours à distance donnés par Cédric le Bozec pour les cornemuse, Eric Beaumin pour les bombardes et Iltud le Doré pour les caisses claires et percussions », poursuit Benoit.

Le coup de grâce est tombé le 22 avril, avec l’annonce par Sonerion de l’annulation des concours de bagadoù, puis l’annulation en cascade de toutes les manifestations. Pour celui qui est également vice-président du Festival de Saint-Loup, annulé la semaine dernière, « c’est une saison noire qui aura un impact financier et c’est la pérennité des ensembles culturels de Bretagne qui est en danger ».

Concernant la reprise des répétitions avec le bagadig, Benoit Quefellou est dans l’expectative : « C’est compliqué, il faut attendre de voir comment ça va se passer. De toute manière, il faudra une autorisation de la mairie et une réglementation sanitaire plus précise. Pour le moment on est dans le flou. »