Menu Fermer

Car de supporters : rendez-vous pour le FIL 2020 ?

Ce samedi 3 aout, en début d’après-midi, la foule des sonneurs qui débarquaient des cars garés sur le parking du Moustoir a cru rêver ; un car de supporters est venu, en effet, se ranger entre deux cars de bagadoù. Ce n’était pas une erreur ; c’était le car des supporters du Bagad Boulvriag, affrété par Mathieu Lavant, de l’association Da Tuoluo qui, grâce à Dominique Roué, le président, du Bagad, avait obtenu une autorisation de parking au cœur de la manifestation.

Une partie des supporters du Bagad Boulvriag à l’arrivée à Larmor Plage.

Pour la quarantaine de supporters qui avait embarqué à Bourbriac à 9 heures du matin, c’était déjà la deuxième étape. A 11 h, ils étaient au camping de la Fontaine, à Larmor Plage pour assister à la dernière répétition publique du Bagad. A présent, c’était le moment que tout le monde attendait : entrer dans le stade du Moustoir pour assister à la finale du concours des bagadoù de 1ère catégorie.

Certains ont filé directement vers l’entrée du stade où la compétition avait déjà commencé, d’autres ont pris le temps de se restaurer au village Celte situé dans l’enceinte du stade mais vers 18 h, lorsque le Bagad Boulvriag est entré sur scène, le groupe de supporters de Bourbriac, disséminé dans les tribunes s’est bien fait entendre.

« C’et un succès complet », confie Mathieu Lavant qui avait organisé le déplacement. « J’ai lancé l’opération début mai et, jusqu’à la veille du départ, les inscriptions sont arrivées au compte-goutte. Il y a une semaine, je n’ai pas sûr de pouvoir faire partir le car sans essuyer des pertes. »

Après la prestation du Bagad Boulvriag, les supporters ont rejoint les sonneurs devant leur car pour partager un verre en attendant la proclamation des résultats. Puis la troupe des supporters s’est égayée dans toutes les directions, certains préférant manger un morceau avant le retour à Bourbriac.

« Lorsque j’ai rejoint le car pour compter mes ouailles, je craignais qu’il faille attendre les inévitables retardataires ou quelques passagers qui étaient descendus du car avant d’aller à Larmor Plage et n’avait pas trouvé l’emplacement du parking. Mais toute la troupe avait déjà embarqué. J’ai quand même pris le temps de vérifier que tout le monde était à bord avant de donner au chauffeur le signal du départ ».

Quid du Festival Interceltique de l’année prochaine ? « Il est encore un peu tôt pour se prononcer », poursuit Mathieu. « Avant le FIL 2020, il y aura le championnat de Brest en février… On en reparlera plus tard ! »